bienvenueF

 

 

Ce blog, toujours en construction, a été créé en 2007 pour permettre à mes nièces et à mes neveux de connaître l'histoire de la famille de leur Grands Parents maternels.

Commencé précipitamment après unehospitalisation particulièrement grave. Il sera réaménagé petit à petit.

Ce blog est une ébauche et une plateforme pour l'élaboration du

 

 

"LE LIVRE DE THO"

 

.

(septembre 2011,

ma Mère a enfin accepté de me révéler

un des secrets de famille :

 le nom de mon Père biologique.)

 

(septembre 2011) Je suis enfin délivré d’un poids infini.

Ce secret a empoisonné mon adolescence et compliqué mes études.

 

Le chemin sera long pour retrouver mon Père.

-------------------------------------------------

Débarqué en France en 1961

avec les enfants de la FOEFI

Je n'imaginai pas mon avenir.

 

Je redoutai les premiers jours de classes où chacun devait se présenter

en précisant le pédigrée des parents.

Je regardai chaque jour le journal télévisé pour savoir ce qui se passait au Vietnam.

J’attendais les fins de semaines pour être enfin seul

dans l’immense bâtiment qu’était le lycée Malherbe à Caen.

Je recherchai la solitude des couloirs ou de la nuit.

 

Marseille 1591963 chez tonton Rétif(15 septembre 1963)

a 16 ans je paraissais 20

pourtant, je ne grandirais plus.

J’oscillais entre la vie monastique et devenir Hermite,

une façon pour moi de trouver la paix intérieure.

Mais, la conscription était une obligation, alors je continuais mon chemin de lycéen

en attendant de signer un engagement dans l'Armée à mes 18 ans.

Pupille de la FOEFI

je n'ai pas droit aux longues études. 

 --------------------------------------------------------

 

Je n’ai jamais eu l’idée de mourir,

pourtant,

il m’était arrivé de me laisser mourir de rage.

La rage de ne pas savoir comment m’y prendre pour retrouver mon Père.

C’était au dernier printemps avant mon engagement dans l’armée.

 

 

Parti sans rien emporté, j’ai été me cacher dans une annexe de l’Abbaye Saint Martin de Mondaye (abbaye de Juaye-mondaye) près de Bayeux. Il y avait des empilements de matelas dans une aile non fréquenté en hiver, je m'y suis caché plus d'une semaine, je prenais des précautions de sioux pour aller aux toilettes. Je ne pouvais pas me suicider, alors, j'attendais tout simplement que la mort vienne à moi, le froid, le silence et l'obscurité de l'endroit nourrissaient mes désespérances.

J’avais oublié que cet endroit était de temps à autre contrôlé par un novice. Il avait remarqué le mauvais alignement des matelas. C’était ainsi qu’il m’avait découvert sous une dizaine de matelas. Pendant ce temps, toute la communauté avait prié pour moi. Elève en phylo au Grand Séminaire de Caen, j’étai connu à l’abbaye. Ma disparition y avait été signalée. Après deux semaines, mes jambes ne me soutenaient plus, il a fallu me trainer à plusieurs.

 

J’ai passé deux semaines dans une cellule de l’abbaye, le temps de mettre de l’ordre dans mes idées et de décider de mon avenir immédiat.

 

img211

 img405

 

 

En 2011 Maman a dit que le nom de mon Père est LACAZE

 

Sans autre précision.

 

Selon ma logique, ce devait être un militaire.

 

Maman précisait qu’il ressemblait à Robert Taylor.

 

Plus tard, Maman disait qu’il a le même prénom que

 

Nom beau-père.

 

Or, le Père qui m’avait élevé a deux prénoms.

 

 

 

Aujourd’hui, en 2015,

 

J’ai la certitude que mon Père est

 

Le Général Jeannou LACAZE.

 

Toute la famille le savait depuis toujours,

 

La famille a eu le plaisir de le voir à certain défilé du 14 juillet

 

A la télévision.

 

En 2014, ma cousine a bien voulu me confirmer

 

Que Jeannou LACAZE est bien mon Père

 

En me précisant que Jeannou n’est pas le prénom qu’elle connait.

 

 

 

On l’appelait le ''Sphinx''

 

220px-Tutanhkamun_jackal

(Anubis, le sphinx sous l'Ancien Empire.)

arbres

 Voir aussi le blog

Http://lavieenuniforme.canalblog.com

 

 

 

 

Ce blog est une construction pyramidale

 

avec des entrées secrètes


un parcourt compliqué

spécialement construit pour

mes nièces, mes neveux,